3. La puissance des habitudes

3. La puissance des habitudes


La puissance des habitudes est le sujet que je vais partager avec vous en ce 3e jour de mon confinement challenge. Pour ceux qui n’ont pas lu le précédent article, Comment rentabiliser son confinement, vous pouvez vite le lire pour garantir la cohérence des idées qui vont être développées ici.

Dans le présent article, je vais continuer avec le chapitre 1 du livre Penser comme un millionnaire : changer ses habitudes pour réussir et être heureux de Dean Graziosi. Chapitre intitulé Il est temps de changer vos habitudes.

La description du monde par l’auteur

Si vous avez l’impression de travailler plus vite, plus dur, en utilisant les technologies modernes pour produire davantage, vous avez raison. Néanmoins, les salaires ne suivent pas.

Un exercice très ingénieux auquel s’est livré l’auteur. Je vous partage la capture du graphique qui nous parlent pertinemment.

Ce graphique compare la croissance de la productivité et de la compensation horaire ou le salaire. La productivité est notre capacité à créer de la valeur ajoutée.

A l’école, l’on nous a longtemps répétés que travailler davantage rendait riche grâce à l’augmentation de salaire. Mais, ce graphique montre très bien que la corrélation entre la productivité et le salaire n’est pas au bon point.

Entre 1950 et 2016, nous avons produit 7,8 fois que nous n’avons vu nos salaires s’améliorer.

C’est la raison pour laquelle nous avons le sentiment d’être plus occupés que jamais, tout en ayant des difficultés financières.

Je suis certain que cet article vienne à point nommé.

Dès que le confinement de 30 jours a été décrété dans mon pays, les populations n’ont pas vu l’enjeu de cette décision sur le plan sanitaire. Elles ont pensé à comment s’en sortir du fait de la galère permanente.

Et si ce confinement était aussi une remise en question de nos modes de vies ?

Les plus riches faces aux plus pauvres.

1% des riches ont distancé le commun des mortels et, depuis, les plus fortunés ont vu leurs revenus augmenter de 138%, contre 15% d’augmentation seulement pour les 90% les moins riches.

Si les salaires n’évoluent pas au même niveau que la productivité, à qui profite-t-elle ? Très hâtivement, l’adage est vrai « les riches deviennent de plus en plus riches et les pauvres de plus en plus pauvres ». Une réalité constatée dans tous les recoins de l’Univers. Puisque les chiffres ne mentent pas, voici le graphique :

Naturellement, plus nous créons de la valeur, plus nos employeurs s’enrichissent par les biais des dividendes qui sont de plus en plus importants.

De 1950 à 2016, la production a connu une progression exponentielle de 238,71%.

A quoi penses-tu ? Tu imagines que le salaire suit naturellement le cours. Foutaise ! Regarde de tes propres yeux le graphique.

Pourquoi parler d’argent en période confinement ?

« Si, financièrement, votre situation est saine, mais que vous n’avez aucune qualité de vie, ou si vous n’exploitez pas tout votre potentiel, vous passez à côté de votre vie. Avoir de l’argent, mais pas de vie, c’est gâcher sa vie ; ne pas avoir d’argent et espérer en avoir pour vivre, c’est aussi gâcher sa vie »

L’argent est toujours au centre de nos vies. Je viens de vous parler de la réaction de la population dès l’annonce du confinement.

Ce que je dois aussi dire, est qu’après le confinement l’économie va connaitre un rebond spectaculaire comme après toutes les crises mondiales. Donc, seuls ceux qui vont sauvegarder leurs pouvoirs d’achat sauront saisir les opportunités à venir.

Après le confinement, les problèmes financiers vont persister. Nos crédits bancaires ne seront pas annulés ou suspendus. Nos dettes envers les tiers ne vont pas disparaitre. Alors, il est temps de repenser notre plan financier ou budget.

Je suis certain que si chacun de nous avait la capacité de « signer un chèque pour résoudre un problème, le problème disparaît » simplement.

Il faut bien un objectif en ce temps de confinement: développer les habitudes.

Peu importe votre situation actuelle. La seule chose qui compte est votre objectif

Ce point est développé dans la partie Le secret N°4 des gens qui réussissent dans la vie. Je nous invite à revisiter nos plans financiers.

La bonne nouvelle est que nous avons passé 25% de notre année. Et le confinement vient comme un repli stratégique ou tactique. Revoir nos plans financiers pour réussir à saisir les opportunités financières et économiques à venir.

Notre situation financière a moins de pouvoir ici. Nous sommes confinés, je nous le rappelle. Tout ce qui compte à présent est l’objectif que nous nous sommes assignés pour cette période de confinement.

Pour devenir riche, il n’est pas de solution miracle qui vous permettrait d’engranger de l’argent sans rien faire.

Je ne vais pas entamer le débat d’être riche en tant qu’employé ou uniquement comme entrepreneur. Tout ce que je sais est que devenir riche est le résultat d’une seule inéquation : créer de la valeur ajoutée pour les autres plus que l’on ne gagne d’eux. Nous l’avons vu dans le secret 1 du précédent article.

La différence entre les personnes qui réussissent et celles qui ne réussissent pas est que les premières font ce que les secondes ne veulent pas faire.